login
Marc BEY
login
Le 15 mai 2015 à 6 h 04 min   

onairPentaho vient d’annoncer l’intégration native de Pentaho Data Integration à Apache Spark .Cette avancée devrait permettre  aux clients Pentaho d’améliorer leur productivité, de minimiser leurs coûts de maintenance et de considérablement réduire les niveaux de compétence requis des projets Big Data.

On rappelle que Spark Spark est un moteur de traitement open source puissant dont les principaux atouts sont  la vitesse, la facilité d’utilisation et le Machine Learning. Le moteur est conçu , pour délivrer de hautes performances pour le stockage, le croisement ou encore le contrôle des données des projets Big Data .

La disponibilité générale du couple Spark/Pentaho devrait être prévu pour le 15 Juin 2015

Lien utile :

Pentaho

 

FacebookTwitterGoogle+Partager
login
Marc BEY
login
Le 9 mai 2015 à 7 h 43 min   

indexRed Hat vient d’ ajuster la licence de la plate-forme JBoss Enterprise Application pour une utilisation plus souple dans le cloud, sur site ou dans le cadre de scénarios hybrides et vient d’en profiter pour annoncer la sortie de  la version 6.4 de la plate-forme JBoss Enterprise Application (JBoss EAP)  plus adaptée à ces objectifs..

Une des fonctionnalités les plus importantes concernant cette nouvelle version  pour les développeurs est probablement le support des applications  Java 8 et le respect de la norme JSR 356 . En outre, Red Hat annonce une intégration élargie de la console JBoss EAP avec le portail client Red Hat , permettant aux utilisateurs et clients de  bénéficier du support Red Hat, et également avoir accès aux bases de connaissances .

On note également la présence de nouvelles fonctionnalités d’administration au sein de cette nouvelle mouture , sur le volet configuration , et sécurité afin que les utilisateurs puissent voir et gérer ces deux éléments de manière plus simple, plus intuitive .

L’authentification Kerberos permettra également  d’assurer une plus grande sécurité d’utilisation.

L’extension de la licence et le déploiement de JBoss EAP va fournir aux développeurs des conteneurs entièrement certifiés et tous les outils nécessaires pour créer, exécuter et gérer un large éventail d’ applications Java.La combinaison de JBoss EAP et d’ OpenShift Enterprise devrait permettre également  aux  entreprises d’optimiser à la fois le développement et les opérations offrant la possibilité de créer des applications professionnelles dans un environnement flexible et élastique beaucoup plus rapidement .

Prometteur !

Lien utile

Red Hat

login
Marc BEY
login
Le 8 mai 2015 à 16 h 16 min   

pasonairCette nouvelle mesure a été annoncée le 8 Avril 2015 par le Premier ministre , et vise à soutenir et à accélérer l’investissement productif. Introduite par voie d’amendement dans le projet de loi pour la croissance , l’activité et l’égalité des chances , elle doit concerner un grand nombre d’entreprises .

Le « suramortissement »  est équivalent à une baisse de 0,4 point du taux de l’impôt sur les sociétés tout au long de la durée d’utilisation des équipements concernés par la mesure. Son impact est de 0,2% du résultat des entreprises maintenu pendant cinq ans. L’impact sur l’investissement dépend du comportement adopté par les entreprises bénéficiaires face à ce surcroît de trésorerie.

Sur le plan comptable cette mesure consiste à réduire en fait le résultat avant impôts des entreprises et par conséquent le montant de l’impôt sur les bénéfices qu’elles versent.
Les investissements concernés sont les matériels et outillages utilisés pour des opérations industrielles de fabrication ou de transformation; les matériels de manutention; les installations destinées à l’épuration des eaux et à l’assainissement de l’atmosphère; les installations productrices de vapeur, de chaleur ou d’énergie à l’exception des installations utilisées dans le cadre d’une activité de production d’énergie électrique bénéficiant de l’application d’un tarif réglementé d’achat de la production; les matériels et outillages utilisés à des opérations de recherche scientifique ou technique.
La branche de l’industrie manufacturière doit normalement à terme être la principale bénéficiaire de la mesure, la filière numérique également sous certaines conditions.

Cependant,  les chefs d’entreprises ne se réjouissent pas , même si la CGPME avait quand même salué une mesure qui allait dans le bon sens. Sur le millier de dirigeants ayant participé à la Grande consultation, 47% estiment que cet outil peut en effet stimuler l’investissement. Mais ils sont 42% à penser le contraire ! Plus grave, ils sont 71% à ne pas avoir l’intention d’utiliser ce dispositif.

Pour près de 30 % d’entre eux , leur carnet de commandes est trop peu étoffé pour investir. Faire tourner les machines en place suffirait donc pour eux . Le manque de visibilité et de pérennité des carnets de commandes, est un autre frein sérieux. Rationalité limitée quand tu nous tient.

Enfin, 17% déclarent ne pas avoir les ressources financières pour investir, malgré cette mesure.

Tout l’enjeu c’est de restaurer la compétitivité et la baisse des charges y contribuera. Là par contre tout le monde est d’accord .

Le salut ne proviendra effectivement pas que d’un instrument aussi efficace soit-il, mais de vraies réformes structurelles , en terme de baisse des charges, de coût du travail  , et surtout d’une vision économique pro-business à long terme .Les entreprise méritent en effet peu être  mieux que le doigt mouillé.

Liens utiles

CGPME sur le suramortissement

La grande consultation

login
Marc BEY
login
Le 8 mai 2015 à 15 h 27 min   

onairTechMeAbroad est une plateforme de recrutement international lancée par Julien Barbier (While 42, Docker) en mars 2015 .Cette plateforme va maintenant mettre en relation les étudiants d’Epitech avec des entreprises sponsors d’un visa de travail .La Silicon Valley restera bien sûr la destination la plus précisée, mais les USA ne sont pas la seule destination .Ce partenariat avec EPITECH devrait permettre aux étudiants de cette école de trouver plus facilement un emploi IT à l’international .Ce sont surtout les ingénieurs et les développeurs qui sont ciblés par la démarche.

« Ce nouveau partenariat va énormément aider les étudiants et les anciens d’Epitech à trouver un stage ou un emploi à l’étranger, et pas uniquement aux États-Unis. L’initiative permettra aussi d’aider les anciens d’Epitech en France à recruter à l’étranger », Julien Barbier, ancien d’Epitech,  et co-fondateur du réseau d’informaticiens while42
Extension de While 42 ?

En tout cas belle initiative , à démocratiser !

Lien utile

Epitech

TechMeAbroad

 

login
Marc BEY
login
Le 6 mai 2015 à 8 h 19 min   

pasonairLe Classement Truffle , publie cette semaine sa 11ème édition . Avec 6,6 Md€ de chiffre d’affaires l’an dernier, l’industrie française du logiciel enregistre une croissance  de 6%, à contrecourant de la conjoncture, et ce pour la 7ème année consécutive (cela reste faible par rapport à son potentiel) .

« Le regain de l’activité de M&A depuis 2011, principalement à l’initiative d’acheteurs étrangers, se poursuit (189 M€ de rachats en 2014 soit 86% de plus qu’en 2013), une évolution qui découle en grande partie du manque d’attractivité des marchés boursiers selon l’édition 2015 (seulement 22 éditeurs français cotés contre 33 en 2009) » -> plutôt simpliste cette analyse...

« Forts de 800 nouveaux postes créés en R&D, les éditeurs de logiciels français font à nouveau la preuve de leur capacité à créer des emplois techniques avec une très faible propension à délocaliser » (dommage surtout lorsque l’on subit la pression de la concurrence internationale)  . En marge de ces résultats , certains signaux plus alarmants sont à retenir (les vrais sujets)

  • Stagnation des profiits, à 599 M€, alors que les marges subissent la pression de la concurrence internationale.
  • Les investissements en R&D sont en baisse (1 024 M€ en 2014, contre 1 052 M€ en 2013).

Dans ces conditions, qu’attendent les  éditeurs de logiciel français (d’après cette nouvelle édition)? :

  • Le Crédit Impôt Innovation (CII) et le Crédit Impôt Recherche (CIR), destinés à appuyer et encourager les effort de R&D des entreprises, doivent perdurer, leur implémentation et surtout leurs paiements, doivent être fluidifiés.
  • L’instauration d’un «Small Business Act» à la Française, depuis longtemps à l’étude par les gouvernements successifs, permettrait de soutenir la croissance et la création d’emplois
  • Enfin, il est urgent de favoriser le développement du capital-risque, moteur essentiel de la croissance et du financement des éditeurs, en particulier au moyen de mécanismes incitatifs éprouvés, tels que les déductions fiscales des Fonds Communs de Placement dans l’innovation (FCPI)

Pour notre part nous ajouterons :

  • La fin des politiques de subventionnement de l’État de la filière numérique,  coûteuses et inefficaces,  au profit d’un État qui plutôt incite, met en place un cadre , mais qui cesse d’intervenir directement, laissant aux entreprises le soin de structurer le marché.
  • Un changement de mission radical de la BPI qui fait concurrence déloyale aux banques , et qui plombe la renaissance du capital risque, créant distorsions de marché, éviction du secteur privé, aléa moral et déresponsabilisation liés à la garantie souveraine implicite, sans compter les multiples pressions politiques auxquelles elle  se prête.

Enfin côté palmarès nous trouvons :

Dassault Systèmes, qui pèse 30,3% du total avec ses 2 Md€,

  • Cegedim (460,6 M€),
  • Sopra Steria (445,4 M€),
  • Murex (368 M€),
  • Axway (261,6 M€)

représentant le TOP 5 avec à eux seuls 55% du chiffre d’affaires édition .

Inquiétant…

Lien utile

Truffle 100

Génération libre

login
Marc BEY
login
Le 6 mai 2015 à 7 h 44 min   

quickQuick a été séduit par la solution Wallix Admin Bastion pour le contrôle des activités de ses prestataires externes sur son réseau.Même si le choix était cornélien,  Quick a finalement choisi le WAB car il était important pour la firme de disposer d’un point central et unique d’authentification et de connexion pour tous les prestataires externes.

Revenons sur ce choix :

Une multitude de prestataires externes

Une douzaine de prestataires externes réalisent des interventions de support et de maintenance à distance sur les applications sensibles du système d’informations de Quick. La population de prestataires externes étant amenée à évoluer pour une entreprise de la taille de Quick, la gestion des mots de passe pouvait se révéler fastidieuse, contraignante et problématique. Une centralisation des accès s’imposait donc.

Des tests concluants

En collaboration avec Brain Networks un des partenaires de Wallix , F. Chevrel, responsable datacenter et sécurité informatique chez Quick. teste la solution de WALLIX, tout en se renseignant sur les solutions concurrentes du marché. Après quelques semaines de tests, convaincu par Wallix AdminBastion, il adopte le produit.

L’infrastructure déployée

C’est un cluster de deux WAB 50 en haute-disponibilité, directement sur le réseau de Quick (sur le VLAN) qui est déployée. Les phases de mise en œuvre, de paramétrage et de transfert de compétences ont été réalisées par Brain Networks qui a joué un rôle stratégique dans le lancement du projet.

Des avantages substantiels

Fabien Chevrel n’a désormais plus à communiquer aucun mot de passe à ses administrateurs ou à ses prestataires externes. De la même façon, ces populations étant amenées à évoluer, la gestion de leurs droits est « désormais centralisée et beaucoup plus facile ».

Élémentaire non ?

Lien utile

Wallix

login
Marc BEY
login
Le 1 mai 2015 à 9 h 31 min   

alfrescoAlfresco renforce son réseau de partenaires .Témoin , la signature cette semaine d’un accord  avec Aerow. AEROW est une entreprise de service numérique spécialisée dans le conseil et l’ingénierie documentaire créée en 2004 par Marc Wolff et Jérôme Péchot. En 10 ans la société a développé son offre à l’international avec des filiales au Benelux, en Suisse et à l’île Maurice. Aerow , c’est :

  • 200 consultants
  • Une présence internationale
  • Centre de formation agréé
  • De multiples projets pour des grands comptes internationaux : projet, TMA et centre de service
  • Une expertise certifiée sur l’intégration ECM, le Digital et le Décisionnel.

« Ce partenariat vient renforcer les capacités de conseil et d’intégration autour de nos solutions sur le marché français. Les apports d’un tel acteur, spécialisé dans l’ECM et son écosystème, sont essentiels pour notre stratégie de développement » poursuit Louis Fanchini, Directeur France et MEA d’Alfresco.

Liens utiles

Alfresco

Aerow

login
Marc BEY
login
Le 1 mai 2015 à 9 h 06 min   

urlComme chaque premier mai , le projet OpenBSD livre de manière régulière le fruit de ses réflexions, pour fournir toujours plus de sécurité à un OS qui n’a connu que deux vulnérabilités en 10 ans ..! .Pas de dérogation à la tradition donc .Le principal point d’attention de cette version 5.7 est la présence du fork d’openSSL LibreSSL (LibreSSL – The first 30 days and the Future) mais les changelogs relatifs à cette nouvelle version sont assez riches.

On rappelle qu’OpenBSD est un système d’exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, il est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux systèmes d’exploitation de la famille des BSD aujourd’hui en activité. Le projet OpenBSD est réputé pour son intransigeance sur la liberté du logiciel et du code source, la qualité de sa documentation, et l’importance accordée à la sécurité et la cryptographie intégrée.

OpenBSD est considéré comme le système d’exploitation le plus sûr du monde avec seulement deux vulnérabilités à distance dans l’installation par défaut (on ne cessera pas de le rappeler). Le système de base est audité régulièrement afin de remonter des problèmes de sécurité ou d’éventuels bugs, dans cette optique l’équipe d’OpenBSD tente de produire du code le plus simple et le plus lisible possible.

Nous aimerions beaucoup le voir dans l’enseignement professionnel et technique de l’informatique ..Pour notre part nous l’enseignons mais nous demeurons relativement seul pour ce faire…

D’autres volontaires ?

Liens utiles

OpenBSD

OpenBSD France

 

login
Marc BEY
login
Le 1 mai 2015 à 8 h 40 min   

onairLa nouvelle version stable de Debian Linux  baptisée affectueusement « Jessie » est sortie le 25 avril 2015 .Cette huitième livraison stable est une version majeure , un évènement , qui propose de nombreuses améliorations en dehors du fait bien sûr que cette nouvelle mouture propose pas moins de 45 000 paquets disponibles pour 10 architectures différentes (!).

Les changements et les améliorations notables concernent :

Les nouvelles applications :

  • Intégration de MariaDB fork de MySQL
  • Refonte de l’outil Apt (apt-get, apt-cache, apt-cdrom, apt-config et apt-key au sein d’une même interface)

Certaines applications comme Roundcube ont été retirées (il faut du temps pour les maintenir et s’en occuper -> des étudiants disponibles pour intégrer le projet ??) .

De nombreuses mises à jour

  • De nombreux paquets ont été mis à jour (Varnish, Xen en version 4.4, ou encore Apache qui arrive en version 2.4)

Jessie est motorisée  par le kernel Linux en version 3.16.7.

Un grand choix d’environnements de bureau

Debian 8 propose à l’installation un grand choix d’environnement de bureau dont :

 

  • GNOME 3.14
  • KDE 4.14.2
  • Cinnamon 2.2.16
  • MATE 1.8
  • Xfce 4.10.1
  • LXDE 1.809

Une version attendue.

Lien utile

Projet Debian

login
Marc BEY
login
Le 26 avril 2015 à 16 h 21 min   

onairC’est ce que confirme le baromètre Canon France .Ce baromètre permet de faire un état des lieux du devenir du document d’entreprise, avec, en particulier, sur la dématérialisation des factures, et donc des besoins des directions financières.

Sur une base de 571 firmes appartenant surtout au secteur des services (1/4) , de l’industrie, du secteur public, partant de 10 salariés , jusqu’à plus de 200 salariés, ce rapport montre les éléments suivants :

Sur les besoins notamment sur les services financiers

  • les services financiers ont les priorités suivantes de motivation quant à leur traitement de l’information : amélioration de la productivité (77 %), réduction du temps de règlement des factures (76 %), réduction des erreurs (73 %), renforcement de l’informatisation (67 %), amélioration de la relation fournisseur (56 %), volonté de traiter la TVA au plus tôt (48 %), externalisation de certains processus (33 %).

Les points saillants :

  • Le format papier, pour les factures fournisseurs, reste majoritaire (69 %), même si la transmission par e-mail est en augmentation (22 %) en particulier dans les secteurs de l’énergie et de la communication. Les portails de diffusion des factures aux clients sont relativement faibles (5 %), et les flux EDI ne concernent que les grandes entreprises (2 %), ce qui est normal.
  • La numérisation des factures reçues au format papier concerne la moitié des entreprises interrogées, mais elle est subie par les firmes qui répondent souvent à une demande extérieure , donc perturbatrice par rapport aux processus internes de celles-ci.
  • La saisie des données des factures fournisseurs est encore manuelle pour une majorité des entreprises sondées (88 %) ce qui est très significatif , 11 % recourent à un logiciel de reconnaissance optique de caractères (OCR), ce qui reste très marginal  et 6 % à un prestataire extérieur pour réaliser ces opérations . Les services financiers reconnaissent les risques d’erreurs de saisie , de classement de l’information financière , ainsi que les saisies multiples chronophages.

Des perspectives intéressantes sur le marché de la dématérialisation de l’information comptables et financière , même si la valeur probante des documents , et le respect des aspects normatifs pour cette cible restent une exigence.

Même si les besoins sont réels , les vieilles habitudes restent tenaces, et la résistance au changement demeure .

Intéressant !

Lien utile

Canon

Propulsé par WordPress   |   Template réalisé par Graphical Dream
Haut de page